Névralgie cervico-brachiale et ostéopathie

 

La névralgie cervico-brachiale ou NCB touche environ 15 % de la population. Même si elle est cinq fois moins fréquente que les douleurs lié au nerf sciatique, c’est une pathologie nécessaire à traiter car elle peut être très contraignante et douloureuse. Elle se définit par des douleurs ressenties dans le cou et irradiantes dans le bras. Cette douleur suit plus particulièrement le trajet d’un nerf et est due à l’irritation de ce nerf comme pour la sciatalgie ou la cruralgie au niveau de la jambe. Ces douleurs peuvent être liées soit à un blocage des vertèbres cervicales, soit à des contractures, soit à une hernie discale cervicale ou encore à de l’arthrose.

 

Un peu d’anatomie

Afin de mieux comprendre la névralgie cervico-brachiale quelques notions d’anatomie peuvent être utiles.

Au niveau des cervicales de la colonne vertébrale, la moelle épinière donne naissance à 8 paires de nerfs cervicaux. Une paire à chaque étage vertébral.

Ici les nerfs qui vont plus particulièrement nous intéresser sont ceux qui forment le plexus brachial. C’est à dire la réunion de différentes racines nerveuses situées à la base du cou qui se diviseront dans le bras pour innerver différentes parties du membre supérieur.

En voici une représentation de la zone évoquée:

 

 

Les symptômes de la névralgie cervico brachiale:

On retrouve le plus souvent une douleur lancinante , avec des irradiations suivant le nerf touché.

La douleur part donc de la région cervicale, passe par l’épaule et se poursuit dans le bras, ou les omoplates( scapula).

La douleur est la plus part du temps unilatérale c’est à dire située d’un seul côté.

On peut ressentir des fourmillements ou des sensations de décharges électriques le long du bras mais aussi des pertes de mobilité et de sensibilité dans les zones touchées.

(pinterest-http://www.urgence-osteopathe-sos.fr )

 

Traitement ostéopathique de la névralgie cervico-brachiale

Un accompagnement ostéopathique pour soulager les névralgies cervico-brachiale est judicieux. L’ostéopathe traitera la cause et ne fera pas que soulager les symptômes. L’ostéopathe est un thérapeute de première intention. Lors de son anamnèse et de ses tests préalables, il s’assurera que la NCB ne nécessite pas une prise en charge médicale.

L’ostéopathe a une approche globale et travail sur les déséquilibres du corps. Il pourra de ce fait déceler les contraintes et blocages qui créent se déséquilibre par diverses techniques et travailler à rééquilibrer le corps.

Plusieurs régions du corps sont importantes au traitement de la NCB, de part la structure anatomique liée à ces douleurs. Ce sont les régions:

– cervicale

– thoracique

– viscérale

– inter scapulaire

 

La région cervicale:

Travailler à ce niveau est indispensable, car comme nous l’avons vu, c’est de cette région qu’émergent les nerfs du plexus brachial et qui sont en cause dans les douleurs liées aux NCB. Ce sont le plus souvent des restrictions de mobilité des vertèbres cervicales qui provoquent ces douleurs.

L’ostéopathe travaillera donc à redonner une mobilité aux cervicales et travaillera également sur les muscles de cette zones et plus particulièrement sur le trapèze. Ce dernier est en liaison directe avec les nerfs touchés, le décontracter permet de redonner de la mobilité à l’articulation et à enlever la pression qui s’exerce sur le nerf.

 

La région thoracique :

La région thoracique est tout aussi importante à traiter, de part son anatomie osseuse, en particulier pour la NCB la clavicule, la première cote et le sternum. Les nerfs du plexus brachial passant dans cette région, on imagine bien qu’une restriction dans cette zone peut provoquer une compression des nerfs et de ce fait la névralgie. Un certain nombre de muscles s’insèrent au niveau de la première cote, aussi un déséquilibre dans cette zone aura pour conséquence le pincement des nerfs.

Un déséquilibre osseux entraîne souvent des tensions musculaires, d’où l’intérêt d’intervenir sur cette région.

 

La région viscérale:

Même si cette région se trouve plus éloignée de la région concernée, elle n’en est pas moins importante. En effet les viscères abdominaux sont liés nerveusement aux cervicales comme par exemple pour le foie, les nerfs sortant aux niveau de la septième cervicales vont innerver directement cet organe. De plus certains liens mécaniques existent également comme par exemple l’attache de l’œsophage au niveau des cervicales basses.

 

La région interscapulaire ( entre les omoplates):

C’est une zone tout aussi importante à travailler pour son rôle vasculaire, En effet l’aorte est rattachée à la quatrième vertèbre dorsale, et l’ostéopathe travaille sur la bonne circulation des fluides dans le corps d’où l’importance de cette zone. Des muscles mettent également en lien la région cervicale et interscapulaire, comme par exemple le muscle élévateur de la scapula ou le petit romboïde. Il est donc essentiel de travailler sur cette zone pour libérer la zone cervico brachiale.

Voici une représentation des muscles qui sont en lien :

                                                      (https://www.itmp.fr)

 

En conclusion :

L’ostéopathe interviendra donc sur la zone douloureuse et sur d’autre zones distantes pour traiter au mieux la NCB et rééquilibrer le corps afin que la douleur cesse.

Il saura vous donner des conseils suite au traitement afin de le faire perdurer dans le temps.

Éventuellement il pourra vous orienter vers un autre spécialiste si nécessaire.

Cette thérapie est une thérapie de choix au traitement des névralgies cervico brachiales.